Dans cette période sensible, les questionnements sont divers et toujours singuliers. Le clinicien est là pour les écouter, les accueillir et travailler avec vous à des fins d’apaisement. Il n’y a rien de plus frustrant que de ne pas comprendre le malaise de son enfant ; l’écoute, la parole, un esprit d’analyse et une connaissance approfondie des problématiques psychiques de bébé et de ses parents sont les outils du psychologue. Le travail se faisant toujours en "équipe" avec vous, l'enfant de moins de trois ans ne sera jamais reçu seul dans le cabinet. 

Exemple de motifs de consultation du côté des parents : des angoisses ou de l'anxiété pendant la grossesse, le baby blues, la dépression post partum, une grossesse ou un accouchement pathologique, l'accompagnement de l'allaitement, la prématurité du nourrisson, les premiers jours de vie avec bébé...

Exemple de motifs de consultation du côté de l'enfant : les nuits difficiles, les pleurs, les régurgitations, le manque d'activité, la manque de gazouillis, l'évitement du regard, la propreté non acquise ou perdue...

La psychologie dite "périnatale" apporte les outils adaptés pour accompagner la parentalité et ce du désir d'enfant jusqu'aux premiers mois du nourrisson.

© 2017 by Nadège Auguenois.        © Photos : Julien Bergeaud